Jeux vidéo

Bref historique de l’évolution des jeux vidéo

Le jeu vidéo naît dans les années septante. Le graphisme et les règles sont assez basiques dans les premiers temps et les jeux vidéo n’intéressent qu’une minorité d’amateurs. A partir des années quatre-vingts, les supports et l’offre de jeu se multiplient et deviennent accessibles à tous. Le phénomène du jeu vidéo se développe de manière exponentielle dès lors, et devient un outil de divertissement très populaire. L’industrie du jeu vidéo étant soudain très lucrative, les différents groupes industriels travaillent d’arrache pieds pour multiplier les offres et développer des jeux aux caractères de plus en plus ludiques, mettant en avant des graphismes et des scénarii étonnants tant par leur réalisme que par leur originalité. En 2007, le chiffre d’affaire des jeux vidéo dépasse celui de l’industrie du cinéma.

Description des différents types de jeu vidéo

Aujourd’hui, on trouve une grande variété de jeux vidéo, ciblant tout type de population via des supports variés qui rendent leur utilisation très accessible. Selon l’association des Swissgamers Network (www.swissgamers.net), association à but non lucratif regroupant des amateurs de jeux vidéo en Suisse romande, 4 critères peuvent nous aider à classer les jeux vidéo : le type de support, le genre, l’univers et le mode.

Le type de support :

Ordinateurs (PC, Mac, etc.); consoles fixes (Wii, Playstation, etc.) et portables (PSP, Nintendo DS) ; téléphones mobiles.

Le genre :

  • Les jeux de plateformes : la progression du personnage est faite à travers des niveaux. Le principe est simple : le personnage doit traverser un niveau, affronter les ennemis et cumuler les points qui vont lui permettre de passer au niveau supérieur.
  • Les jeux de simulation : dans ce type de jeu vidéo, le joueur à la possibilité de manipuler des objets (guitare, pistolets, etc.) ou des machines, ou encore de conduire des véhicules (avions, voitures, etc.), en reproduisant le même type de manipulations que l’on pourrait avoir dans la vie réelle.
  • Les jeux d’aventures ou jeux de rôles : la progression se fait via un parcours initiatique au cours duquel le personnage acquière des compétences et des nouveaux pouvoirs. La plupart de ces jeux ont pour thème le monde médiéval-fantastique, où cohabitent héros, guerriers, magiciens, créatures imaginaires, etc.
  • Les jeux de tir : peuvent être nommés également shoot-gamers ou « jeux à la première personne » ou « jeux en vision subjective ». Le joueur a la possibilité de « prendre la place » du personnage principal en ayant sa perspective.
  • Les jeux de stratégie : l’objectif du jeu est la gestion d’une nation, d’une ville, d’une famille, d’une personne. Chaque joueur acquiert le rôle de « maître du jeu » et possède les pleins pouvoirs concernant cette gestion.

A noter que les fabriquant de jeux vidéo ont actuellement tendance à mélanger ces différents genres.

L’univers :

Le joueur peut évoluer dans un monde contemporain, historique, futuriste ou imaginaire.

Le mode :

Les jeux vidéo peuvent également être classifiés selon le mode de jeu. En effet, les jeux peuvent être joués de manière individuelle ou de manière « multi-joueurs », entre amis ou en se connectant sur Internet.

Les jeux vidéo online :

Il s’agit d’un type de jeu vidéo qui nécessite une connexion à Internet. Grâce à cette dernière, les joueurs peuvent joueur en réseau. Cela implique qu’ils ont la possibilité de communiquer entre eux sous forme de forum ou de « chat », et de s’allier, afin de former des « guildes », c’est-à-dire un groupe de combattants, dans le but d’accomplir des missions, d’élaborer des stratégies de groupe, et ainsi de faire évoluer leur avatar (ou personnage).

Un exemple : World of Warcraft

World of Warcraft est actuellement l’un des jeux vidéo online les plus populaires (11,5 millions de comptes actifs en 2008, dont environ 2 millions d’abonnés en Europe). Il s’agit d’un jeu de rôle qui se déroule dans une époque médiévale-fantastique, un monde très hiérarchisé, dans lequel on peut incarner de nombreux types de personnages (il existe en effet 10 races, sous-catégorisées en 9 classes). Le but du jeu est de faire évoluer son personnage. Il doit acquérir de nouvelles armures afin de devenir plus puissant. Il doit, pour cela, remplir des missions, affronter d’autres joueurs ou affronter des monstres. Une fois que le personnage a acquis assez de compétence, il peut intégrer une « guilde ». Il s’agit d’un groupe de 10 joueurs minimum qui communiquent et remplissent des missions ensemble, afin d’avancer dans le jeu. Au sein d’une guilde, il existe des grades (leaders, officiers, vétérans, initiés, etc.).

Le monde de Warcraft repose sur un système communautaire où chacun occupe une place et une fonction spécifiques. On peut exercer un métier si on le désire, tel que forgeron, cuisinier, etc. Chaque activité est utile et vise à faire évoluer le monde ou les personnages. Les joueurs peuvent s’entraider pour accomplir les missions. Chaque mission est récompensée, et chaque traitre peut être puni ou banni.

World of Warcraft donne l’image d’un monde juste, qui véhicule des valeurs de solidarité, de lutte contre le mal, de travail, etc. Par ailleurs, les personnages ne meurent jamais. Ainsi, le jeu est illimité dans le temps et l’espace, les personnages ne peuvent que progresser, la régression n’est pas possible. C’est un monde magique, où tout est possible : les personnages ont la liberté de faire absolument ce qu’ils veulent, liberté de mouvement, de choix, d’apparence, d’appartenance, etc.

 

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois