Différents types de joueurs

Actuellement, il n'existe pas de classification des types de joueurs qui soit unanimement acceptée et utilisée. Hayez (2006) s'est penché sur la pratique excessive des jeux vidéo. Il propose une classification des joueurs de jeux vidéo en 5 catégories. Il y aurait les abstinents, bien sûr, mais aussi les « joueurs occasionnels », les « joueurs abondants ou gourmands », les « joueurs excessifs » et les « joueurs passionnés ».

types_de_joueurs

Naturellement, cette classification traduit une vision parmi d’autres des différentes pratiques de jeux vidéo ou d’Internet. Un certain nombre d’entre nous peuvent ne pas se reconnaître dans les descriptions qui suivent, ou en partie seulement. Elles sont donc à considérer avec recul et nuance !

Quelles sont les particularités de ces différents types de joueurs ?

Les « abstinents »

Cette catégorie définit les personnes qui ne jouent pas et qui n’ont pas beaucoup de connaissances dans le domaine des jeux vidéo ou des applications d’Internet. Beaucoup de parents, d’enseignants et de professionnels du domaine médico-social pourraient être situés dans cette catégorie.

Les « joueurs occasionnels »

Il s’agit de personnes qui jouent ou utilisent Internet de manière plus ou moins occasionnelle, la plupart du temps quelques fois par semaine. L’utilisateur peut facilement s’arrêter et les séances de connexion ou de jeu sont généralement d’une durée brève, correspondant au temps requis pour passer un certain nombre de niveaux ou d’objectifs. Souvent, le jeu ou les activités sur Internet sont partagés avec des amis et ne prennent pas une place centrale dans la vie de la personne, ne représentant pas le loisir principal.

Les « joueurs abondants ou gourmands »
 

La pratique du joueur « abondant » est plus qu’occasionnelle, sans qu’elle ne représente toutefois le centre de sa vie. Le jeu ou Internet est considéré comme une forme de divertissement qu’il affectionne particulièrement. Mais si la personne a une opportunité de réaliser un autre type d’activité, qu’elle considère comme importante (des vacances, des examens, une sortie entre amis, par exemple), elle va être en mesure de choisir de réaliser cette autre activité plutôt que de passer du temps sur les jeux vidéo ou sur Internet. Le joueur « abondant » va sans difficulté pouvoir faire des allers-retours entre sa pratique de jeu/d’Internet et d’autres activités, notamment lorsqu’il se voit contraint d’arrêter de jouer. Il reste engagé dans la vie quotidienne familiale, scolaire/professionnelle et sociale.

Les « joueurs excessifs ou addicts »

Cette catégorie regroupe les personnes pour qui la pratique des jeux vidéo ou d’Internet devient une conduite répétitive et envahissante. Elles y recourent dans une recherche d’émotion forte, et les jeux vidéo ou Internet peuvent devenir l’unique moyen d’éprouver un sentiment de gratification et de plaisir. Dans des cas extrêmes, un jeu vidéo ou une application d’Internet peut devenir le centre de l’existence de la personne. Cette dernière peut vivre un état de manque, sous forme de malaise psychologique ou physiologique (irritabilité, nervosité), si on lui impose d’arrêter sa pratique. Les conséquences négatives sont lourdes et significatives, comme des problèmes scolaires (chute des notes, risque d’échec scolaire ou absentéisme) ou familiaux (retrait, disputes). Chez certains « joueurs excessifs », la plupart des activités quotidiennes sont réalisées au travers d’Internet (achats, communication, recherche d’informations, etc.).

Et les joueurs passionnés ?

La passion est un investissement et un engagement vers une utilisation spécifique et précise du jeu vidéo ou d’Internet, qui est choisie subjectivement et est souvent pratiquée et partagée socialement avec d’autres passionnés (via des forums, des clubs, etc.). Le « passionné » doit s’informer et se documenter au sujet de son « objet », ce qui demande de la créativité, du travail et de l’organisation.

 

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?