Conséquences négatives

Ci-dessous, nous avons listé les conséquences négatives les plus couramment rapportées par les personnes concernées par une pratique excessive ainsi que par leur entourage. Mais elles dépendent avant tout du degré de gravité du problème et, bien sûr, de la situation personnelle de chacun.

 

Conséquences psychologiques :

  • Dépression
  • Troubles anxieux
  • Troubles du comportement

 

Conséquences conjugales / familiales / sociales :

  • Isolement
  • Conflits avec l’entourage proche lorsque celui-ci tente de contrôler/interdire l’utilisation excessive du media
  • Mensonges et tricheries de l’utilisateur au sujet de sa pratique
  • Abandon des autres activités de loisir
  • Mise en danger des relations significatives (par exemple séparation conjugale, mise à distance des relations familiales ou amicales)

 

Conséquences physiques :

  • Manque de sommeil ou sommeil irrégulier
  • Fatigabilité
  • Manque d’appétit
  • Perte ou prise de poids, malnutrition
  • Négligence de l’hygiène personnelle
  • Maux de tête chroniques
  • Syndrome du tunnel carpien
  • Maux de dos
  • Troubles musculo-squelettiques (TMS)
  • Fatigue visuelle
  • Nervosité
  • Vertiges

 

Conséquences émotionnelles :

  • Besoin de passer de plus en plus de temps sur internet ou à jouer aux jeux vidéo
  • Sentiment de vide lorsque l’on est déconnecté
  • Irritabilité si l’on est dérangé dans sa pratique, et incapacité de s’arrêter.

 

Conséquences professionnelles :

  • Difficultés scolaires (baisse de la performance scolaire, absentéisme, voire échec scolaire)
  • Difficultés professionnelles (désinvestissement, absentéisme, voire perte d’emploi)
bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?